Publié le 14 Feb 2018, à 15:32

Chedly Ayari affirme qu'il va quitter son poste de gouverneur de la BCT, indépendamment de la décision de l’ARP

Chedly Ayari a affirmé, mercredi 14 février, lors d’une séance d’audition tenue par la Commission parlementaire des finances, qu’il allait quitter son poste de gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, indépendamment de la décision que prendra l’ARP, demain jeudi, concernant la proposition de Youssef Chahed, de le démettre de ses fonctions.

Concernant le classement de la Tunisie parmi les pays les plus vulnérables au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme, Chedly Ayari a assuré qu'il y a des dessous politiques qui ont causé ce classement.

Il a ajouté qu'il n'y a aucun doute sur les dessous politiques qui se cachent derrière la décision.