Publié le 21 Oct 2019, à 18:51

L’Association Awfia refuse la liste publiée des martyrs et des blessés de la révolution

L’avocate et présidente de l’Association des familles des martyrs et blessés de la révolution “Awfia”, Lamia Farhani, a fait savoir que l’association rejette, sur le fond et sur la forme, la liste des martyrs et blessés de la révolution publiée le 8 octobre par le Comité supérieur des droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

“L’Association s’oriente vers des négociations avec le prochain chef du gouvernement et avec le nouveau président élu dans le but de trouver une solution politique à cet effet, qui consiste à former une commission spéciale chargée d’examiner les dossiers en urgence dans un délai d’un mois”, a-t-elle précisé.

Lors d’une conférence de presse, lundi, à Tunis, Farhani a fait observer que l’association militera pour une solution politique et non judiciaire étant donné que le pourvoi, devant le Tribunal administratif, dans ce genre de dossier et le rendu du jugement peuvent prendre plusieurs années.

L’Association “Awfia” avait reçu plusieurs dossiers demandant le dépôt de pourvoi contre ladite liste, mais elle va se conformer à la loi et présenter un recours dès la publication de la liste officielle au Journal Officiel de la République Tunisienne, a indiqué Lamia Farhani.

L’avocate a cependant écarté la possibilité de publier ladite liste au JORT par le gouvernement Chahed.

La présidente de l’Association “Awfia” estime que la liste publiée par le Comité supérieur est incomplète. Il y manque plusieurs noms de personnes qui, preuves à l’appui, ont trouvé la mort ou ont subi des agressions et des préjudices physiques durant la révolution de décembre 2010-janvier 2011.

“L’Association a été surprise par les noms qui ont été biffés de la liste publiée début octobre courant”, a déclaré l’avocate.

Elle a souligné, dans ce sens, que le rapport préliminaire présenté par le Comité supérieur pour les droits de l’homme et des libertés fondamentales, présidé par Taoufik Bouderbala, comprend un nombre plus grand de martyrs et de blessés de la révolution, lesquels étaient inscrits dans les listes des tribunaux militaires et de l’Instance Vérité et Dignité. Cependant, ajoute-elle la liste publiée comprend uniquement les noms de 129 martyrs et de 528 blessés.