Publié le 21 Oct 2019, à 22:14

Législatives 2019 : l'ISIE va interjeter appel de la décision du tribunal administratif restituant un siège au parti Arrahma

l’Instance Supérieure indépendante pour les Elections (ISIE) allait interjeter appel de la décision lundi du tribunal administratif restitutant un siège remporté par le Parti islamiste Arrahma sur la circonscription de Ben Arous, qui lui avait été retiré au profit du mouvement Echaab, en acceptant le recours de cette formation politique, rapporte l'agence TAP lundi soir auprès de Anis Jarboui, membre d’ISIE.

“L’Instance électorale ferait appel de la décision du tribunal administratif dans les délais légaux (3 jours à compter de la date de la décision de première instance), de même que le Mouvement Echaab qui fera également appel de cette décision”, a-t-il précisé.

Jarboui a rappelé à cet égard que, depuis 2011, l’ISIE avait constamment fait appel des décisions du tribunal administratif contre ses décisions, mais qu’elle se conformerait également en tant qu’instance constitutionnelle à la décision en appel et s’emploierait à recalculer, à répartir les sièges conformément au tribunal administratif et à restituer le siège au Parti Arrahma, représenté par Said Jaziri, tête de liste de la circonscription de Ben Arous.

Le Tribunal administratif a accepté lundi, sur le fond et la forme, le recours déposé par le parti Arrahma contre l’invalidation de sa liste candidate aux législatives 2019 dans la circonscription électorale de Ben Arous, rappelle-t-on.

Le nombre total de recours contre les résultats des législatives a atteint 101 à l’expiration des délais. La majorité a été présentée par les listes partisanes. “Qalb Tounes” a présenté, à lui seul, 34 recours, suivi d’Ennahdha (33 recours).

Le Tribunal administratif rendra mardi 22 octobre ses décisions relatives aux 101 recours intentés contre les résultats des législatives de 2019. L’Instance des élections ou les partis politiques concernés peuvent faire appel de ces décisions.

La liste “Aïch Tounsi” dans la circonscription de France 2 a, également, déposé un recours contre la décision de l’ISIE. Cette dernière a décidé l’annulation partielle d’une partie des voix récoltées par Aïch Tounsi.