Publié le 24 Jun 2019, à 17:19

Publication imminente de la liste des activités professionnelles où l'emploi des enfants est interdit

Le ministère des Affaires sociales envisage de publier au Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT) du mois de juillet, la liste actualisée des activités professionnelles où l'emploi d'enfants de moins de 18 ans n'est pas autorisé, a indiqué Nabil Alwarrari, chargé de la lutte contre le travail des enfants au sein du ministère des Affaires sociales.

Le responsable a indiqué que le ministère des Affaires sociales vient d'actualiser la liste des activités professionnelles où l'emploi des enfants n'est pas autorisé, faisant passer le nombre de ces activités qui représentent un danger pour la sécurité et la vie des enfants, de 17 à 21 activités. Les contrevenants à cette décision seront passibles de sanctions conformément aux articles 234 et suivants du Code du Travail.

Dans un arrêté publié au JORT le 19 janvier 2000, le ministère des Affaires sociales avait établi une liste de 17 activités dangereuses où l'emploi des enfants n'est pas autorisé. Il s'agit, notamment, des travaux souterrains, des secteurs des mines et carrières, canalisation, tanneries, fabrication et commerce des boissons alcoolisées, etc...

Ouarouati a indiqué à ce propos que l'actualisation de cette liste, intervient dans l'objectif d'endiguer le phénomène du travail des enfants, notant que la dernière étude réalisée par le ministère des Affaires sociales en collaboration avec l'Organisation internationale du Travail (OIT) et l'Institut national de la statistique en 2017, avait révélé que le taux d'enfants âgés de 5 et 17 ans travaillant d'une façon illégale, s'élève en Tunisie à 7,9%.