Publié le 13 Feb 2018, à 17:19

SNCFT: Les sit-in et la fermeture de la ligne 13 entre Sfax et Tozeur ont causé des pertes colossales à la société

La fermeture de la ligne ferroviaire numéro 13, entre Sfax et Tozeur, à cause des sit-in, a engendré des pertes financières colossales à la Société Nationale des Chemins de Fer Tunisiens (SNCFT) durant les 7 dernières années et aussi l'annulation de 8960 opérations de livraison de phosphates, selon un communiqué rendu public par la SNCFT, aujourd'hui, 13 février 2018, sans évoquer le montant des pertes.

La société a enregistré, jusqu'à ce jour, 865 sit-in avec une moyenne de 10 jours pour chaque sit-in.

"Les mouvements sociaux entrainent souvent la fermeture de cette ligne et des lignes desservant le bassin minier et bloquent le trafic des trains à partir de Sfax et vers les autres villes du sud-ouest dans les deux sens", a précisé la société.

La ligne 13, importante pour le transport des personnes et aussi des phosphates, est toujours fermée en raison des sit-in, en dépit de plusieurs tentatives de rétablir la situation, ajoute la même source, appelant à un surcroît d'efforts de la part des autorités concernées pour débloquer la situation et reprendre, dans les plus proches délais, l'activité sur cette ligne reliant Sfax à Tozeur.